Le piégeage est un art aléatoire. Il y a toute une littérature apicole sur le sujet depuis le Moyen Age.
Les rituels étaient souvent décrits comme : des charivaris produisant des bruits assourdissants, résonnants, où tout un village tapait avec des bâtons sur des objets (ex : des casseroles), afin que les essaims se posent au sol !
Sachant que les abeilles sont sourdes mais très sensibles aux vibrations, au XXI ème siècle, d'autres méthodes existent pour attirer directement l'essaim dans une "ruche piège" !

Les essaims "naturels" sont une richesse pour agrandir le rucher à moindre frais.
J'avais prévu qu'une de mes ruches allait changer de reine dans les 3 jours. Alors, à l'abri du vent, sous le feuillage d'un châtaignier, j'ai installé sur une table une ruche piège. Sur cette photo on voit une hausse équipée de 10 cadres avec des cires anciennes et neuves, parfumée à la mélisse, frottée avec de la propolis fraiche, sur toutes les paroies extérieures et intérieures, ainsi que sur la planche d'envol. Malgré mes efforts de préparation, la table en question fut utilisée pendant 2 jours comme perchoir et dortoir, par une poule faisane et sa progéniture ! Vive la nature !

RUCHE PIEGE

Donc, voici comment j'ai dû capturer ce bel essaim, posé sur une branche de châtaignier à 2 M 50 du sol : un escabeau, un enfumoir, une ruchette en polystyrène de six cadres mais équipée de seulement cinq (afn de laisser assez d'espace aux abeilles pour se regrouper, en formant une grappe autour de leur reine) - quatre cadres avec cire gaufrée, un cadre de cire étirée (récent et très propre pour favoriser la ponte) -, une brosse à abeilles. Et voila le travail !

 

ESSAIM CHATAIGNIER

L'essaim enfin capturé est resté toute la nuit au pied de l'arbre, dans la ruchette aérée avec l'ouverture fermée.
Le lendemain, je l'ai installé dans une ruche à 3 mètres du lieu de capture. La reine avait déjà pondu dans le cadre de cire étirée.
Important : un petit nourrissement s'avère utile pour décupler la ponte rapidement.

Les anciens avaient comme proverbes : essaim  de mai = une grange à blé, essaim de juin = une grange à foin, essaim de juillet = du purin !  

Conclusion : le proverbe des anciens se vérifie :-(