L’été est bien là.  La canicule, les orages avec les variations de température  vont accélérer les miellées. La qualité est au rendez vous ! Les gouts et parfums  sont bien  présents ! Ronce, châtaigniers, fleurs de haie avec le chèvrefeuille, certainement du miellat de chêne et peut être, plus tard le miellat de châtaignier. La majorité des ruches en production ont 4 hausses de réserve.
 

 

deux ruches en production et une ruche de l'annéeune ruche 12cadres, 90 000 d'abeilles noires locales, idéale pour butiner le châtaignier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nouvelles abeilles sont arrivées naturellement.  L'espèce : Apis mellifera ligustica, l'abeille italienne.  Telle une Ferrari, la colonie demande beaucoup de mises au point. Beaucoup plus sélective que l’abeille noire, à cause de sa langue plus longue de 2 mm,  idéale pour la gelée royale, elle demande la même attention que la mécanique d'une voiture de course. Performante pour certaines miellées,  résitante au varroa, productive même si la colonie consomme beaucoup de nourriture. Elle n'a pas l'instinct d'économie, de provisionner pour l'hiver : elle est dans la rapidité et la performance.

Essaim abeilles italiennes sur la voitureL’abeille italienne est la plus répandue au monde. Spécialiste de la pollinisation, idéale pour butiner sur des fleurs profondes (acacia/faux robinier), elle est strictement protégée en Italie avec l’interdiction d’implanter des espèces autres que l’abeille autochtone, cela sur tout le territoire, iles comprises.

 

 

Mon espèce locale d'abeille, un mix ( italo buckfast carnolienne et abeille noire)abeille italienne de couleur orange jauneJe ne sais pas d’où vient cet essaim qui est arrivé directement dans une ruchette que j’avais surélevée sur une de mes voitures. Un essaim peut faire lors de sa migration plus de 5 km si la reine a bien sûr les capacités de voler.

Pour l’instant, cette colonie se comporte à merveille.

La capacité de l'abeille italienne réside dans l'aptitude de collecter les nectars dans les fleurs les profondes telles celles du faux robinier, l'accacia, de la luzèrne...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous, de profil, une abeille italienne avec sa langue de 6 mm.

Morphologie de l' abeille italienne avec sa langue de 6 mm