Malgré une floraison extraordinaire d’avril à mai en 2018, sur les pommiers, pruniers, merisiers ainsi que sur quelques poiriers sauvages, les butineuses, qui ne vivent qu’une dizaine de jours, se sont servies du nectar des fleurs d’acacias se trouvant à plus de deux kilomètres de mon rucher.

Le paradoxe : les terres où sont implantées mes ruches (13 hectares) bénéficient d’un plan de gestion forestier écologique supervisé par WWF où n’apparait pas d’acacia.

L’apiculteur ne peut donc décider «des voyages » des abeilles. Chaque récolte reste donc une surprise. A moins d’installer les ruches au milieu d’un champ de lavande ou de tilleul de 10 hectares, on ne peut déterminer à l’avance ce que les abeilles vont récolter. A chaque saison, elles se dirigent toujours vers la source de nectar la plus abondante et la plus favorable pour la colonie, cela dans un rayon qui peut atteindre 5 kilomètres.

La seconde collecte a eu lieu sur les érables sycomores  et champêtres, ainsi que sur les fleurs de pruniers sauvages, des sauvageons qui poussent en bosquet.

La récolte du printemps 2018 s’est faite en deux temps : avril et mai ensuite

Le miel d’acacia (faux robinier) : doux et finement parfumé.
Le miel de lisières avec les merisiers, les érables et les pruniers (haies sauvages) affichent des  parfums de fruits à noyaux, de cerises.

De couleurs légèrement différentes, l’acacia a une couleur lumineuse, jaune paille et une fluidité qui lui est bien caractéristique, le miel de haies sauvages est joliment doré avec une transparence remarquable.

Aussitôt la récolte terminée, les hausses ont été reposées sur les ruches. Les abeilles se sont ruées sur les fleurs de ronces, puis sur celles des châtaigniers. Aujourd’hui,  tout mon matériel est  utilisé sur les ruches.

En cette mi-juillet, certaines ruches ont déjà 4 hausses et d’autres, celles des jeunes abeilles de mai, ont une hausse avec des cadres à étirer. Trois ruches de mes jeunes ruches d’avril possèdent déjà  2 hausses, ce qui est exceptionnel. (Pour information : les abeilles consomment environ 1kg de miel pour cirer et étirer les alvéoles sur un cadre de miel).

 

RUCHE 3

RUCHE 1RUCHE 2