neige le 26 avrilLe 26 avril dernier, il y a eu une tempête de neige au rucher situé à environ 440 mètres d’altitude. Les températures  sont passées de 22 degrés C., quelques jours avant,  à 3 degrés. La nature en générale en a subi de lourdes conséquences.  Les fleurs, le nectar et les abeilles en particulier ont stoppé momentanément ou définitivement leur cycle de développement.  Les gelées des jours suivants ont porté le glas sur les fleurs de merisiers, cerisiers et autres fruitiers précoces. Le printemps avait un mois d’avance…. Maintenant, il a un mois de retard par rapport aux moyennes de saisonnalité. Dès qu’il y a une variation climatologique, une colonie d’abeille active ses alertes. Pour leur survie, les abeilles préparent leur départ vers de nouveaux horizons plus ensoleillés. La  fièvre de l’essaimage peut commencer. Un essaim qui quitte une ruche peut s’établir à quelques centaines de mètres ou à plus de 5 kilomètres de son lieu d’origine. Cela dépend beaucoup de la capacité de la reine à voler.

L'idéal pour ouvrir une ruche, pour récolter ou pour diviser une colonie,  c'est de regarder son baromêtre afin de voir si la pression athmosphérique monte. SI tel est le cas, l'opération est rendue favorable car les abeilles sont beaucoup  moins irritables. Si la pression baisse voire chute, cela peut tourner à la catastrophe.

L’intérêt pour l’apiculteur est de calmer cette fièvre en divisant ses ruches si les réserves de miel et de pollen le permettent. Chaque ruche en production avait en moyenne déjà 18 kg de réserve ce qui est énorme pour un mois d’avril (les hausses furent posées le 23 mars). De nouvelles ruches sont donc en création… Work in Progress !

Bien des dictons populaires recommandent d'attendre que les "Saints de glace" soient passés pour repiquer les plants en pleine terre. C'est la même prudence dont on doit tenir compte en apiculture.  Les saints de Glace sont les jours de la St Mamert (11 mai), St Pancrace (12 mai) et St Servais (13 mai).

 "Quand la saint Urbain est passée, le vigneron est rassuré" et "Mamert, Pancrace, Boniface sont les trois saints de glaces, mais saint Urbain les tient tous dans sa main." C'est le 25 mai !

Une baisse de la température pouvant amener une période de gel peut encore être observée jusqu'au 25 mai.... Alors, patience !

Dictons relatifs aux Saints de Glace

Attention, le premier des saints de glace, souvent tu en gardes la trace

Avant Saint-Servais, point d’été, après Saint-Servais, plus de gelée.